Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

 

Collecte de mobiles usagés

Opération ponctuelle du 3 février au 15 mars 2020 à la Médiahèque Albert-Camus

La Communauté d'agglomération Paris Saclay (CPS) a signé une convention de partenariat avec Orange pour organiser la collecte des téléphones mobiles usagés. Cette action contribue à la démarche de promotion de l’économie circulaire prévue dans le Plan Climat communautaire. 
La CPS propose d’organiser une première opération de déploiement de bornes de collecte sur tout le territoire du 3 février au 15 mars 2020.

Une borne de collecte de mobiles usagés sera donc installée à la Médiathèque Albert-Camus (6-8, rue Ollivier-Beauregard).

Le devenir des mobiles usagés

Les mobiles collectés en France sont centralisés aux Ateliers du Bocage, entreprise d’insertion membre d’Emmaüs basée dans les Deux-Sèvres.
Si le mobile est en état de marche, les données personnelles sont effacées, il est testé puis reconditionné pour être revendu dans un pays émergent comme mobile d’occasion.
Si le mobile ne fonctionne plus il est recyclé : les matières dangereuses sont traitées et les métaux récupérés.
Les bénéfices sont reversés en intégralité à Emmaüs International qui finance des ateliers de collecte en Afrique.

Les bénéfices de la collecte

Au niveau environnemental :
- En France : donner une seconde vie aux téléphones inutilisés (estimés à plus de 100 millions) pour les reconditionner ou valoriser leurs composants minéraux et plastiques
- En Afrique : collecte de téléphones et envoi en Europe pour être recyclés (12 tonnes collectées chaque année)

Au niveau social :
- En France : cela fournit des emplois à des personnes en insertion (pour le tri des téléphones) : 25 000 téléphones récoltés = 1 ETP et permet de financer Emmaüs International
- En Afrique : permet le financement de la collecte et du tri et la création d’emplois : 100 000 téléphones récoltés en France = ouverture d’un centre de tri en Afrique = 6 ETP